La mise à jour, effectuée par Google cet été, a chamboulé tous les résultats locaux. Les effets et l’impact sur le SEO local se sont manifestés auprès des spécialistes du Web, ces derniers ayant décidé de réagir à ce changement.

Une mise à jour instantanée et mondiale

Aussi inattendue, soit-elle, la mise à jour opérée par Google a eu lieu instantanément dans les quatre coins du monde. Les récentes discussions sur la prise en compte par Google du CTR comme facteur de classement sur les résultats, ou encore la nouvelle API pour la search consol, pouvaient laisser présager un tel scénario, qui aurait pu presque passer en douceur auprès des spécialistes du web. Mais, c’est le SEO local qui s’est trouvé ébranlé par ce nouvel algorithme de Google. L’impact a été plus incisif sur les résultats locaux. Son caractère mondial a de son côté été durement ressenti par beaucoup, et ça, par contre, ce n’est pas passé inaperçu.

Explication du premier impact

Le premier grand changement engendré par cette mise à jour de Google, c’est la réduction au niveau du résultat local (les blocs et les packs), dont le nombre pour le référencement est passé de 7 à 3. Autrement dit, 4 sites sont passés à la trappe, car ils ne font plus partie de la première page de résultats. Un coup dur pour les prestataires de SEO, dont les interventions auprès d’une clientèle médusée risquent d’en pâtir sérieusement. En effet, cela risque d’être dur pour certains sites et référenceurs de retrouver le bloc limité dorénavant à 3.Comment expliquer la dureté de l’impact de cette dernière mise à jour estivale de Google, alors que ça était moins ressenti par les spécialistes avec Google Pigeon ? Bref, comme dit un vieil adage, le malheur des uns fait le bonheur des autres. Nous avons 4 malheureux, mais nous avons aussi 3 heureux. Ces derniers, qui sont les chanceux rescapés du pack de résultats locaux, se frottent les mains, car le bloc de 3 sites apparaît en pôle position neuf fois sur dix, dans les résultats organiques, ce qui est une performance inédite. Il reste, pour les autres sites moins chanceux, de faire en sorte d’apparaître dans les blocs des autres résultats organiques, même s’ils sont plus limités

Et l’explication du second effet

Tout aussi non négligeable, le deuxième impact de la mise à jour Google est lui aussi caractérisé par le fait que tous les liens vers Google + ont été tout bonnement supprimés, donc cela veut dire aussi la disparition de la fiche My Business. On revient au système de remplissage et d’information de la fiche. Les utilisateurs vont bien devoir s’y plier s’ils veulent suivre l’évolution de la fiche si amplement renseignée. Google reste un trésor, car toute information fournie à ce dernier est un gain potentiel en perspective. Autre suppression de taille : le numéro de téléphone et l’adresse. Si l’on veut l’information et autres renseignements, il faudra cliquer sur le pack pour voir une nouvelle page s’afficher contenant toutes ces informations complémentaires mais importantes.

La conséquence de ce mini tremblement de terre, provoqué par la mise à jour de Google, c’est que des langues se délient, bonnes ou mauvaises. On parle, par exemple, ici et là d’une volonté de Google de vouloir mercantiliser le SEO local. Ceci pourrait presque être légitimé, car quel mal, dit-on , y aurait-il à vouloir faire payer des référenceurs pour faire partie du bloc des 3 meilleurs ? Pour notre part, cela nous semble logique, à priori, mais attention à la suite, une fois que la boîte à Pandore est ouverte. A bon entendeur…