Un site chinois, et pas n’importe lequel, il s’agit de Weibo, vient de révéler que Samsung est en train de tester le processeur nommé Snapdragon 820 de Qualcomm sur le Galaxy S7. De l’intelligence artificielle au service de la téléphonie haut de gamme.

Le Snapdragon 820 de l’anti malwares de haut vol

Ce n’est pas tant le fait que Samsung puisse tester le Snapdragon 820 qui crée l’événement. La firme sud-coréenne nous a habitués, depuis le début de l’année, à un rythme d’annonces très soutenu. L’actualité est figée sur Snapdragon 820 lui-même et tout son dévolu d’intelligence artificielle. En fait, si Samsung teste Snapdragon 820 sur son Galaxy S7, c’est tout simplement, parce que ce dernier va se positionner en tant que téléphone haut de gamme très VIP. Il est donc normal que le géant sud- coréen cherche à équiper son galaxy S7 d’un processeur de haute prévention du calibre de Snapdragon 820. Le dernier échange de bons procédés entre Qualcomm (concepteur de Snapdragon 820) et Samsung, au cours de ces dernières semaines va dans ce sens. Dernier échange en date, une nouvelle version (la troisième) de Snapdragon 820 vient d’être envoyée à Samsung pour que la phase test continue. On parle d’une intégration du SoC dans le Galaxy S7 pour mieux étayer les capacités en termes d’intelligence artificielle du Snapdragon 820.

Snapdragon 820 ou l’intelligence artificielle haut de gamme

On parle depuis un certain temps, que les futurs smartphones Android haut de gamme doivent être mieux équipés dans la lutte anti malwares. Pour ce faire, rien de plus efficace et plus marquant que l’intelligence artificielle. A ce propos, Qualcomm vient d’annoncer le Smart Protect, une nouvelle arme fonctionnelle intégrée dans le nouveau processeur Snapdragon 820. Le rôle du Smart Protect serait d’inter agir en étant capable de détecter n’importe quel logiciel malveillant, avant même qu’il ne se propage partout dans la plate- forme. Snapdragon 820 pourra compter en permanence sur la technologie automatique nommée « Zeroth ». En résumé, la puce mise en fonction par Qualcomm va surveiller et analyser en permanence le téléphone, en détectant la moindre action jugée suspecte ou bizarre. Dans le cas, par exemple, du déclenchement d’une action du téléphone, alors que l’écran de celui-ci est verrouillé. Une alerte prononcée par la Snapdragon préviendra l’utilisateur du téléphone signifiant éventuellement la présence d’un logiciel espion.

S’agit-il d’une fonction d’anti-virus pour Snapdragon 820 ? Les responsables de Qualcomm certifient que non, et précisent qu’il s’agit au contraire d’une présence complémentaire et efficiente aux actions affectées aux éditeurs antivirus. On parle déjà d’une collaboration entamée ou sur le point de l’être entre Qualcomm et les éditeurs Avast, AVG et Lookout. Du beau monde, normal, le haut de gamme a un prix, et il faut le choyer. Les premiers téléphones haut de gamme qui seront équipés du Snapdrahon 820, sont annoncés pour début 2016. Une seule question en suspens, ils seront à quel prix ? Il s’agit là d’une question de haute voltige…